Céline Balensi
Sophrologue
Praticienne en cohérence cardiaque

Céline Balensi

Sophrologue
Praticienne en cohérence cardiaque

LA SOPHROLOGIE ET LES PULSIONS ALIMENTAIRES

Céline Balensi Bénéfices de la sophrologie

363 vues

Les pulsions alimentaires

Le surpoids est un problème de santé publique majeur, responsable d’une morbidité et d’une mortalité importante, et d’un coût social qui devient de plus en plus préoccupant.

Les personnes en surpoids présentent souvent une forme de dualité qui peut sembler ambiguë. En effet, d’un côté elles peuvent éprouver du plaisir à manger ; de l’autre, ce plaisir est lui-même objet de souffrances « je ne me supporte plus », « je ne suis plus en mesure d’être aimée », « je suis monstrueuse quand je me vois dans un miroir »….

 

Les compulsions alimentaires peuvent se transformer en véritable calvaire au quotidien. En plus d’entraîner une prise de poids, ces dernières peuvent impacter le moral de la personne qui y est sujette. Culpabilité, honte, dégoût peuvent suivre ces élans compulsifs et entraîner une mauvaise image de soi.

 

Les raisons qui nous incitent à manger sont la plupart du temps sans rapport avec nos réels besoins.

En effet, dans la pulsion qui nous pousse vers un aliment, il y a des messages venant du corps mais aussi de notre mental.

Les pulsions alimentaires sont en général ressenties en fin de journée après une journée stressante et fatigante, comme aliment de réconfort et de bien-être.Nous accumulons des tensions à l’intérieur de notre corps et manger est un remède que nous utilisons pour nous procurer le bien être recherché.

Il apparaît même qu’un travail sur la seule gestion du stress peut être un vecteur non négligeable de perte de poids, lorsque la personne compense son stress par des automatismes ou des pulsions alimentaires (la barre chocolatée à 17 h, dès le retour du travail…) ou qu’elle grossit justement du fait de son stress, alors même qu’elle a une alimentation quasi normale.

La sophrologie et la prise de poids

Dans ce contexte, la sophrologie vise plusieurs objectifs.

 

Dans un premier temps il faut apprendre à gérer le stress et les émotions afin de pouvoir sortir de ce cercle vicieux des compulsions alimentaires.

En parallèle, il est important de se réconcilier avec son schéma corporel. Cette réconciliation est la base de la confiance en soi et de l'estime de soi nécessaire à l'atteinte de l'objectif.

 


Articles similaires

Derniers articles

LA RESPIRATION ABDOMINALE COMME OUTIL DE GESTION DU STRESS

LA SOPHROLOGIE POUR LES ENFANTS

LA SOPHROLOGIE EN GROUPE

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.